Au milieu d’une grande salle, un mur miroitant murmure inlassablement : « Chaussez moi. » Elle fait les cent pas. 

Elle attend. Elle est prête. Ils finiront bien par venir ces curieux, amateurs d’art ou simples passants.

 

« Chut ! On ne touche pas. Sans flash ! Reculez, s’il vous plait. »

Elle surveille, elle s’ennuie, elle veille, elle s’endort... elle chute.

 

Surgissent alors, dans un tourbillon de lumières, de sons, de matières et d’objets, les mots de Queneau, Tardieu, Desnos, Bosquet, Eluard, Prévert, Sheller, Albaut, Lewis Caroll. Un rêve en forme de « marabout-de-ficelle », d’ARt et de POésie. 

 

Bienvenue dans le monde insolite d’Arpo.